UA-63524610-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 24 octobre 2018

I am Back Baby

Non pas pour pleurer sur mon triste (?) sort, mais pour soulager les amis que je n'ai plus de mes réflexions souvent égocentrées voire narcissiques et surtout cyniques. 

Etant entrée dans l'âge de raison et surtout du politiquement correct, je suis devenue sympathique en apparence et non conflictuelle à l'intérieur. Boring. 

 

Serait-ce ces voyages semi-lointains ? Ces rêves étranges dans lesquels d'anciens personnages de ma précédente vie de dépressive à plein temps (je le suis désormais en intermittence, ça paie moins bien malheureusement) réapparaissent régulièrement ? Ou alors est-ce que mon talent pour la dramatisation vient de creuser sa tombe ? 

Toujours est-il que pendant ces interludes de silence, j'ai déversé ma prose bien pensante d'expatriée sur un blog au combien inintéressant, mais gentillet et conventionnel, sans compter cette mise en scène instagramesque, et qu'aujourd'hui, pour ces raisons non exhaustives précédemment citées j'éprouve le gargantuesque besoin de vomir tout ça. Parce que, merde, fuck, Scheisse, くそ, que c'est bon (parfois) de se laisser aller et de libérer la biatch en soi. 

 

Si je n'ai plus de doléances concernant ma vie sentimentale, on peut dire sans hésiter que le reste vaut la peine de s'épandre grassement ici tant le ridicule de certaines situations dépasse mon entendement et mes attentes. Parlons bien mais parlons beaucoup alors, 'cause I'm back baby.